Comment rédiger son annonce immobilière

VENDRE

Après les photos, le texte est l’élément principal d’une annonce immobilière. Une fois leur curiosité piquée au vif par les images, les acheteurs potentiels jettent leur dévolu sur le descriptif du logement, afin de vérifier que ce dernier comporte ce qu’ils attendent. Ou mieux, à la recherche d’une bonne surprise.

Lorsque l’on souhaite vendre son appartement ou sa maison soi-même, sans agence, l’étape de l’annonce immobilière est incontournable. Pour les professionnels, la rédaction du texte est encadrée. Pour les particuliers, une plus grande liberté est accordée mais attention, certains éléments doivent obligatoirement figurer

Vérifions tout d’abord les mentions qui doivent absolument apparaître sur votre annonce, afin de déterminer une annonce “type” qui saura rassurer l’acheteur du premier coup d'œil que votre bien à vendre lui correspond. 

1. Préparer les visites

Inutile de s’inquiéter ; les mentions à faire obligatoirement figurer sur une annonce immobilière entre particuliers ne sont pas nombreuses. Elles ressortent davantage du domaine de la logique, que de la contrainte. 

Diagnostics : 
Vous devez faire figurer sur votre annonce le DPE (Diagnostic de performance énergétique) et le GES (Gaz à effet de serre). Pour cela, il vous faudra indiquer la lettre correspondante, entre A et G, ainsi que le chiffre associé :

  • les consommations énergétiques (en kWh/m²/an) pour le DPE
  • les émissions de gaz à effet de serre (en kgCO2/m²/an) pour le GES

Depuis le 1er janvier 2022, la loi Énergie climat de 2019 impose de fournir une estimation du montant moyen des factures énergétiques annuelles du logement. Ne vous inquiétez pas, cette évaluation, comme le GES, est réalisée par le diagnostiqueur dans le cadre du diagnostic immobilier. N’oubliez pas, ce dernier est obligatoire pour la vente ! Si vous n’avez pas encore le vôtre, cliquez ci-dessous : nous vous indiquons quels sont les diagnostics obligatoires en fonction de votre logement et vous pourrez recevoir un devis immédiat et prendre rendez-vous avec un diagnostiqueur certifié sous 24h !

Si votre appartement ou maison fait partie des biens les plus énergivores (plus de 330 kWh d’énergie primaire par mètre carré), vous devrez ajouter la mention « Logement à consommation énergétique excessive » et préciser l’obligation de réaliser des travaux de rénovation avant 2028. 

Enfin, si votre logement a un DPE classé F ou G, vous devrez également fournir un audit énergétique, en supplément du diagnostic immobilier. Il analyse les performances énergétiques du bien et dresse une liste de travaux à effectuer afin de faire gagner le bâti en performance énergétique. Pour en savoir plus, accéder à un devis gratuit immédiat et prendre rendez-vous avec un diagnostiqueur certifié, cliquez ci-dessous.

Attention :

L’audit énergétique sera obligatoire pour : 
- les logements classés “E” à partir du 1er janvier 2025
- les logements classés “D” à partir du 1er janvier 2034

S’il s’agit des uniques mentions obligatoires, mieux vaut ne pas les omettre ! En effet, depuis le 1er janvier 2022, les vendeurs particuliers sont passibles d’une amende pouvant atteindre 3000€ s’ils n'indiquent pas dans leur annonce la classe énergie.

Copropriété :
Une autre réglementation s’applique dans un cadre plus spécifique, celui de la copropriété. Ainsi, la législation impose aux professionnels comme aux particuliers d’indiquer : 

  • que le bien est au sein d’une copropriété
  • sa superficie en loi Carrez
  • le montant annuel moyen de charges acquittées
  • le nombre de lots
  • ...et si le bien fait l’objet de mesures préventives ou plan de sauvegarde en cas de difficultés financières. 

En somme, il s’agit surtout de bien préciser les éléments du diagnostic, de toute façon obligatoire pour une vente immobilière. Ensuite et seulement dans le cas d’une copropriété, il convient d’indiquer quelques éléments, qui de toute façon ont une place logique au sein d’une annonce immobilière. 

2. Exemple d'annonce rédigée

Rédiger son annonce immobilière n’est pas un exercice compliqué, mais mérite d’y accorder une petite attention. En effet, le texte doit permettre en quelques secondes à l’acquéreur potentiel de vérifier que votre bien coche ses critères, voire qu’il lui réserve une surprise. Car au moment de sa lecture, l’acheteur a déjà connaissance du prix et a visionné les photographies. 

Le texte est également le reflet du logement ; rédigé proprement et de manière ordonnée permet de rassurer le visiteur sur le soin apporté au bien. C’est un gage de sérieux et peut donc autant convaincre l’acquéreur que le faire fuir. 

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est conseillé d’opter pour une organisation en paragraphe avec des tirets. La plupart des internautes ne lisent pas tout le texte ligne par ligne, mais sont à la recherche d’informations clés. Les éléments leur seront plus lisibles et ils trouveront rapidement ce qu’ils sont venus chercher. Chaque seconde est comptée sur internet, faites le maximum pour que votre annonce et votre bien se démarquent.

2.1 L'accroche

Elle peut servir de titre d’annonce sur certains portails, ou être mise en haut du texte d’annonce. Elle n’est pas rédigée, pour permettre à l’acheteur d’identifier en quelques secondes les points clés de votre appartement ou maison. 

L’accroche doit contenir les éléments essentiels de l’annonce en une seule ligne : 

  • localisation (ville + CP)
  • type de bien
  • superficie
  • 3 atouts principaux (calme, piscine, refait à neuf, vue, présence d’un extérieur)

2.2 La phrase d'introduction

Celle-ci est rédigée, elle donne les informations principales pour introduire l’annonce :

  • type de bien
  • localisation précise (centre-ville de telle commune, à proximité du bord de mer etc.)
  • superficie, extérieurs, parking/cave & annexes

2.3 Le texte principal

Indiquez tout simplement le décompte de chaque pièce, ainsi que leur surface.

Si le bien est sur plusieurs niveaux, vous pouvez indiquer la composition de chaque étage dans des paragraphes distincts. 

2.4 Les détails techniques

Vous pouvez ajouter sous le descriptif du logement un paragraphe plus “technique” indiquant le type de chauffage, la présence d’une climatisation, le vitrage, l’état de la toiture ou de la façade.

En dessous, indiquez, comme vu précédemment le détail des diagnostics, DPE et GES (la lettre et le détail des consommations et émissions). 

Puis en une ou deux lignes, détaillez l’extérieur du bien (terrasse, balcon, jardin etc.) et les parties annexes (cave, garage, grenier, combles aménageables etc.)

2.5 Le prix

Évidemment et même s’il est mentionné à part sur l’annonce, vous pouvez indiquer de nouveau le prix de vente, en n’omettant pas qu’il s’agit d’une vente entre particuliers et qu’il n’y a donc pas de frais d’agence. 

Vous pouvez également ajouter en-dessous la mention “agences s’abstenir” pour indiquer votre opposition au démarchage. 

Enfin, n’hésitez pas à la toute fin de votre annonce d’ajouter un petit laïus sur l’environnement du bien. Vous ferez la différence avec une vente impersonnelle faite par un agent immobilier. Vous êtes la personne qui connaît le mieux votre bien, vous saurez en parler et le décrire de manière simple et humaine, pour aider les acheteurs à se projeter dans leur nouveau cadre. 

Une annonce claire et concise, pour vendre rapidement

De manière générale et à l’issue de la rédaction de votre annonce, vérifiez qu’elle comporte les éléments suivants

  • la nature du bien (maison, appartement, duplex…)
  • sa composition (nombre de pièces)
  • sa superficie et celle des éventuels extérieurs
  • son état général (travaux à prévoir ou non)
  • sa situation géographique
  • son prix
  • éventuelle existence de servitude
  • la présence d’un locataire.
  • les diagnostics

Si vous avez suivi tous les conseils jusque-là, aucun doute que votre annonce est prête pour être publiée ! La description est simple mais détaillée, pour un texte efficace et soigné, à l’image du bien que vous souhaitez vendre.

Prochaine étape, la publication ? Nous nous occupons de tout pour vous ! Nous publions votre annonce gratuitement sur les plus grands portails immobiliers (Le Bon Coin, Le Figaro Immo, Se Loger, À Vendre À Louer, Paru Vendu etc.) de façon premium. Vous pourrez inclure jusqu’à 20 photos et une visite virtuelle, l’annonce est remontée automatiquement en tête de liste, nous centralisons et trions les contacts pour que vous ne soyez pas démarché… et cela ne prend que quelques minutes, sans engagement ni CB. 
Vous ne payez, via la souscription à notre abonnement à partir de 83€/mois, que pour accéder aux demandes de vrais acheteurs intéressés par votre bien.